[./recherche1.html]
[./recherche1.html]
[./index.html]
[mailto:franck.courchamp@u-psud.fr]
[./recherche2.html]
[./recherche2.html]
[./recherche3.html]
[./recherche3.html]
[./recherche4.html]
[./recherche4.html]
[./index.html]
[./themes_de_recherche.html]
[./equipe.html]
[./publications.html]
[./vulgarisation.html]
[./themes_de_recherche.html]
[./themes_de_recherche.html]
[./recherche5.html]
[./recherche5.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Thème sur lequel j'ai débuté, en thèse, l'étude de l'épidémiologie du SIDA du chat a permis de mettre en évidence que ce virus voisin du VIH est largement répandu dans les populations naturelles de chats domestiques, mais a un impact limité, même s'il est mortel pour les individus infectés.
Franck Courchamp
  
Ecologie Systématique
& Evolution
Thèmes de recherche
Mon premier postdoc (en Californie) m'a conduit vers la biologie de la conservation et les invasion biologiques. Les travaux y sont centrés sur les interactions indirectes entre espèces indigènes et introduites dans des réseaux trophiques d'écosystèmes insulaires simples.
Mon second postdoc (à Cambridge, GB) m'a recentré sur l'écologie fondamentale, avec un sujet sur la dynamique d'espèces à reproduction coopérative obligée, comme le suricate et le lycaon. C'est lors de ce postdoc que j'ai découvert un processus alors peu connu, l'effet Allee.
De retour en France et suite à mon recrutement au CNRS, j'ai continué les recherches commencées lors de mes deux postdocs, mais je me suis plus spécifiquement intéressé à l'effet Allee, que j'ai commencé à étudier sous toutes ses coutures.
Enfin, je m'intéresse également depuis peu à un nouveau type de menace de la biodiversité, que j'ai découvert un peu par hasard: l'attraction irrationnelle pour la rareté pousse les hommes à exploiter les espèces rares, les rendant ainsi encore plus rares, donc plus attractives, et plus exploitées, etc...